Choisissez un bon traducteur pour votre travail

LIVRE NUMERIQUE -2- : TROUVEZ VOTRE TRADUCTEUR

Traducteur : vous trouverez le vôtre pour votre livre numérique

Dans le 1er article pour créer vos livres numériques, nous avons vu où et comment trouver sur des sites étrangers, du contenu exclusif, à confier éventuellement si vous le trouvez à un traducteur, afin de le publier sur la plus grande librairie en ligne au monde !

Mais vous n’êtes pas parfaitement bilingue dans la langue dans laquelle vous souhaitez publier ?

Utilisez les traducteurs en ligne gratuits pour lire avec attention l’objet de vos trouvailles : Google traduction ou Translatr ou Reverso,

Il en existe sans doute beaucoup d’autres encore. Là, ce sont ceux que j’utilise en les croisant lorsque j’ai des doutes sur le sens d’une phrase. Mais ces traducteurs restent des robots et rien ne remplace le regard, la sensibilité, la subtilité d’interprétation, et la correction de vos textes, par un professionnel.

Où trouver un vrai traducteur, professionnel, efficace, abordable ?

Les sources sont nombreuses sur le web.

Dénicher un traducteur compétent, un VRAI spécialiste, professionnel, reste une opération qui nécessite un peu de savoir-faire et quelques recommandations :

Parce qu’ internet est une mine de ressources, vous allez trouver de nombreuses offres de ce type de services. La question est :

Comment évaluer l’expertise de ce traducteur potentiel ? Quel est celui d’entre eux qui sera le plus qualifié pour vous rendre un travail à la hauteur de vos attentes ? Qui vous fournira la meilleure prestation pour un rapport qualité/prix pertinent ? D’autant que cet exercice-ci ne s’évaluera que lorsque le dossier sera entre vos mains. Comment allez-vous faire pour vous trouver ce bon plan ? Vous êtes un professionnel :

  • Vous devrez vérifier l’expérience du traducteur sélectionné. Quelles publications a-t-il mises en ligne. A-t-il des références, lesquelles ?
  • Peut-il vous présenter un ou des travaux dont il soit fier ? Si ce n’est pas le cas, méfiance, allez voir le suivant. Vous ne pouvez prendre le risque d’une syntaxe, ou d’une mise en œuvre aléatoire, vous attendez de lui un travail méticuleux.
  • Évitez de chercher le bon spécialiste dans l’urgence. Il est nécessaire de comparer ses références, ses aptitudes, son travail antérieur. Basez-vous sur son expérience. Préférable aussi de monnayer un peu plus cher un travail dont vous serez sûr de la qualité. Vérifiez l’absence de plagiat qui vous serait grandement préjudiciable. Voici quelques sites :
  1. Plagiarisma
  2. Plagium
  3. Turnitin
  4. Copyscape
  • Comparez les prix des services ainsi que les délais proposés : voilà ce qui est habituel en sachant que les prix sont libres : « le prix varie de 8 € à 20 € par page pour des documents administratifs officiels ».

Parfois, cela vous coûtera plus de 20 € pour des langues complexes, ainsi que pour un rendu plus spécifique de la traduction.

Pour un particulier :

Le tarif se divise en moyenne par 3 en entrée de prix, et vous pouvez sur certains sites procéder à des enchères pour trouver le travail à la somme correspondant à votre budget.

Cependant au-delà de 100 pages (thèse, livres…) la fourchette des coûts varie plus encore, et je vous encourage à négocier. Il faut vraiment comparer les offres.

Voici quelques adresses auxquelles vous référer, liste non exhaustive, et la plupart en langue anglaise :

Pensez aussi aux réseaux professionnels tels que Linkedin, Viadeo, Ping, sur lesquels vous pourrez poster vos annonces ainsi que le site de la SFT, le Syndicat national des traducteurs professionnels et sa plaquette d’information vous permettant le meilleur choix pour vous.

Interrogez-vous aussi sur la longueur optimale d’un ebook

Il n’y a pas de règle précise. Néanmoins, il est généralement établi qu’un ebook de 60 à 80 pages est un format adapté, pour un guide pratique, ou un livre-outil, et si le contenu est de qualité.

Pour les romans, ou autres œuvres littéraires, la longueur adéquate sera celle que vous aurez choisi de développer.

Alors, vous avez trouvé votre traducteur, vous l’avez testé, évalué, vous lui avez confié l’ouvrage à traduire, il vous a rendu un travail satisfaisant?  Vous souhaitez maintenant y ajouter des compléments d’information, et l’enrichir à votre guise.

Ce sera le thème du prochain article, dans lequel je vous indiquerai où et comment trouver des rédacteurs compétents, talentueux, des « copyrighters » qui vous aideront non seulement à enrichir votre manuel, mais aussi à en composer une présentation attractive pour lui donner une meilleure visibilité en ligne.

N’hésitez pas à apporter vos commentaires, enrichir et partager vos bonnes pratiques au bas de cet article.
[psfb id= »232″ title= »Basique »]

À propos Loudyviane6711